4
Les recommandations de Tobit à Tobias
Le même jour, Tobit se souvint de l’argent qu’il avait laissé chez Gabaël à Rhagès, en Médie et se dit : « J’en suis arrivé au point de prier pour la mort ; je ferais bien d’appeler mon fils Tobias et de lui parler de l’argent avant de mourir ». Il appela son fils Tobias et lui dit : « Quand je mourrai, donne-moi une sépulture honorable. Honore ta mère, et ne l’abandonne jamais tous les jours de ta vie. Fais tout ce qu’elle veut, et ne lui donne aucune raison de se plaindre. Souviens-toi, mon enfant, de tous les risques qu’elle a courus pour toi quand tu étais dans son sein. Et quand elle mourra, enterre-la à mes côtés dans la même tombe. Mon enfant, sois fidèle au Seigneur toute ta vie. N’aie jamais la volonté de pécher ou de transgresser ses lois. Fais de bonnes œuvres tous les jours de ta vie, ne suis jamais les voies de l’injustice. Car si tu agis dans la vérité, tu auras du succès dans toutes tes actions, comme tous ceux qui pratiquent la droiture. Réserve une partie de tes biens pour l’aumône. Ne détourne jamais ton visage du pauvre et Dieu ne détournera jamais le sien de toi. Si tu as beaucoup, donne plus ; si tu as peu, ne crains pas de donner moins en aumônes.* La Vulg. ajoute : De la manière que tu le pourras, sois miséricordieux. En agissant ainsi, tu te constitue un grand trésor pour le jour de la nécessité, 10 car l’aumône délivre de la mort et évite aux gens de sombrer dans les ténèbres. 11 L’aumône est une offrande très belle pour tous ceux qui la font en présence du Très-Haut. 12 Mon enfant, évite toute union illégale. Choisis une femme de la souche de tes pères. Ne prends pas de femme étrangère en dehors de la tribu de ton père, car nous sommes les fils des prophètes. Souviens-toi de Noé, Abraham, Isaac et Jacob, nos ancêtres depuis le début. Tous ont pris des femmes de leur parenté, et ils ont été bénis dans leurs enfants, et leur race héritera la terre. 13 Toi aussi, mon enfant, préfére tes propres frères ; n’ose pas mépriser tes frères, les fils et les filles de ton peuple ; choisis ta femme parmi eux. Car l’orgueil amène la ruine et de grands soucis ; l’oisiveté engendre le besoin et la pauvreté, car la mère de la famine est l’oisiveté. 14 Ne remets pas au lendemain le salaire de ceux qui travaillent pour toi ; paie-les sur-le-champ. Si tu sers Dieu, tu seras récompensé. Sois prudent, mon enfant, dans tout ce que tu fais, bien discipliné dans toute ta conduite. 15 Ne fais à personne ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse. Ne bois pas de vin jusqu’à l’ivresse ; que l’excès ne soit pas ton compagnon de voyage. 16 Donne ton pain à ceux qui ont faim, et tes vêtements à ceux qui n’en ont pas. De tout ce que tu possèdes en abondance, consacre une partie à l’aumône ; et quand tu fais l’aumône, fais-le sans rechigner. 17 Sois généreux en pain et en vin sur les tombes des gens droits, mais pas pour le pécheur. 18 Demande conseil à toute personne sage ; ne méprise jamais un conseil utile. 19 Bénis le Seigneur Dieu en toute chose ; demande-lui de guider tes voies et de mener à bien tes projets. Car la sagesse n’est pas la propriété de chaque nation ; leur désir de ce qui est bon est conféré par le Seigneur. Selon sa volonté, il élève ou il abaisse dans les profondeurs de la demeure des morts. Maintenant, mon enfant, souviens-toi de ces préceptes et ne les laisse jamais s’effacer de ton cœur. 20 « Maintenant, mon enfant, je dois te dire que j’ai laissé dix talents d’argent à Gabaël, fils de Gabrias, à Rhagès, en Médie. 21 Ne crains pas, mon enfant, que nous soyons devenus pauvres. Tu as de grandes richesses, si tu crains Dieu, si tu fuis toute espèce de péché et si tu fais ce qui est agréable au Seigneur ton Dieu. » La Vulg. ajoute : 22 C’est pourquoi fais tes diligences pour l’aller trouver et retirer cette somme d’argent, et tu lui rendras son obligation.

*4:8 La Vulg. ajoute : De la manière que tu le pourras, sois miséricordieux.

4:21 La Vulg. ajoute : 22 C’est pourquoi fais tes diligences pour l’aller trouver et retirer cette somme d’argent, et tu lui rendras son obligation.