8
Le même jour, une violente persécution éclata contre l’Eglise de Jérusalem ; et tous, sauf les apôtres se dispersèrent dans les campagnes de la Judée et de la Samarie. Des hommes pieux ensevelirent Etienne et firent sur lui de grandes lamentations. Et Saul ravageait l’Eglise ; pénétrant dans les maisons, il en arrachait les hommes et les femmes, et les faisait jeter en prison.
Ceux qui étaient dispersés parcouraient le pays annonçant la parole. Philippe étant descendu dans une ville de Samarie, y prêcha le Christ. Et les foules étaient attentives à ce que disait Philippe, en apprenant et en voyant les miracles qu’il faisait. Car les esprits impurs sortaient de beaucoup de démoniaques, en poussant de grands cris ; beaucoup de paralytiques et de boiteux furent aussi guéris, et ce fut une grande joie dans cette ville.
r, il s’y trouvait déjà un homme nommé Simon, qui pratiquait la magie, et qui émerveillait le peuple de la Samarie, se donnant pour un grand personnage. 10  Tous, petits et grands, s’étaient attachés à lui. Cet homme, disaient-ils, est la Vertu de Dieu, celle qu’on appelle la Grande. 11 Ils s’étaient donc attachés à lui, parce que, depuis longtemps, il les avait séduits par ses enchantements. 12  Mais quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait le royaume de Dieu et le nom de Jésus-Christ, hommes et femmes se firent baptiser. 13  Simon lui-même crut, et, ‘w lemma=" ,V-AAI” ’s’étant fait baptiser, il s’attacha à Philippe, et les miracles et les grands prodiges dont il était témoin le frappaient d’étonnement.
14 Les Apôtres, qui étaient à Jérusalem, ayant appris que la Samarie avait reçu la parole de Dieu, y envoyèrent Pierre et Jean. 15  Ceux-ci arrivés chez les Samaritains, prièrent pour eux, afin qu’ils reçussent le Saint-Esprit. 16  Car il n’était encore descendu sur aucun d’eux ; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus. 17  Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent le Saint-Esprit.
18 Lorsque Simon vit que le Saint-Esprit était donné par l’imposition des mains des Apôtres, il leur offrit de l’argent, 19  en disant : « Donnez-moi aussi ce pouvoir, afin que tout homme à qui j’imposerai les mains reçoive le Saint-Esprit. » 20  Mais Pierre lui dit : « Périsse ton argent avec toi, puisque tu as cru que le don de Dieu s’acquérait à prix d’argent ! 21  Il n’y a pour toi absolument aucune part dans cette faveur, car ton cœur n’est pas pur devant Dieu. 22  epens-toi donc de ton iniquité, et prie le Seigneur de te pardonner, s’il est possible, la pensée de ton cœur. 23  Car je vois que tu es dans un fiel amer et dans les liens du péché. » 24  Simon répondit : « Priez vous-mêmes le Seigneur pour moi, afin qu’il ne m’arrive rien de ce que vous avez dit. »
25 Quant à eux, après avoir rendu témoignage et prêché la parole du Seigneur, ils retournèrent à Jérusalem, en annonçant la bonne nouvelle dans plusieurs villages des Samaritains.
26 Un ange du Seigneur, s’adressant à Philippe, lui dit : « Lève-toi, et va du côté du midi, sur la route qui descend de Jérusalem à Gaza ; celle qui est déserte. » 27 Il se leva et partit. Et voici qu’un Ethiopien, un eunuque, ministre de Candace, reine d’Ethiopie, et surintendant de tous ses trésors, était venu à Jérusalem pour adorer. 28 Il s’en retournait, et, assis sur un char, il lisait le prophète Isaïe. 29 L'Esprit dit à Philippe : « Avance, et tiens-toi près de ce char. » 30  Philippe accourut, et entendant l’Ethiopien lire le prophète saïe, il lui dit : « Comprends-tu bien ce que tu lis ? » 31 Celui-ci répondit : « Comment le pourrais-je, si quelqu’un ne me guide ? » Et il pria Philippe de monter et de s’asseoir avec lui. 32 Or le passage de l’Ecriture qu’il lisait était celui-ci : « Comme une brebis, il a été mené à la boucherie, et, comme un agneau muet devant celui qui le tond, il n’a pas ouvert la bouche. 33 C’est dans son humiliation que son jugement s’est consommé. Quant à sa génération, qui la racontera ? Car sa vie a été retranchée de la terre. » 34  L’eunuque dit à Philippe : « Je t’en prie, de qui le prophète parle-t-il ainsi ? Est-ce de lui-même ou de quelque autre ? » 35  Alors Philippe ouvrant la bouche, et commençant par ce passage, lui annonça Jésus. 36  Chemin faisant, ils rencontrèrent de l'eau, et l’eunuque dit : « Voici de l'eau : qu’est-ce qui empêche que je ne sois baptisé ? » 37  [Philippe répondit : « Si tu crois de tout ton cœur, cela est possible. — Je crois, repartit l’eunuque, que Jésus Christ est le Fils de ieu. »] 38 Il fit donc arrêter son char, et Philippe, étant descendu avec lui dans l'eau, le baptisa. 39  Quand ils furent sortis de l'eau, l'Esprit du Seigneur enleva Philippe, et l’eunuque ne le vit plus, et il continua tout joyeux son chemin. 40 Quant à Philippe, il se trouva dans Azot, d’où il alla jusqu’à Césarée, en évangélisant toutes les villes par il passait. ‘div sID="pv6765" subType="x-preverse" type="x-milestone"/’