2
LES OPPOSANTS
Le paralytique de Capharnaüm
(Mt 9,1-8; Lc 5,17-26; Jn 5,1-9)
Quelque temps après, Jésus revint à Capharnaüm. Lorsquon entendit qu’il était dans la maison*, il s’y assembla aussitôt un si grand nombre de personnes, qu’elles ne pouvaient trouver place, pas même aux abords de la porte ; et il leur annonçait la parole. Alors on lui amena un paralytique porté par quatre hommes. Et, comme ils ne pouvaient le lui présenter à cause de la foule, ils découvrirent le toit à l’endroit il était, et par l’ouverture ils descendirent le grabat gisait le paralytique. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique : « Mon fils, tes péchés te sont remis. » Or il y avait quelques scribes assis, qui pensaient dans leur cœur : « Comment cet homme parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui peut remettre les péchés sinon Dieu seul ? » Jésus, ayant aussitôt connu par son esprit quils pensaient ainsi en eux-mêmes, leur dit : « Pourquoi avez-vous de telles pensées dans vos cœurs ? Lequel est le plus facile de dire au paralytique : Tes péchés te sont remis, ou de lui dire : Lève-toi, prends ton grabat et marche ? 10  Mais afin que vous sachiez que le Fils de lhomme a sur la terre, le pouvoir de remettre les péchés, – Jésus s’adressa au paralytique 11 je te le commande : Lève-toi, prends ton grabat et va dans ta maison. » 12  Et à l’instant celui-ci se leva, prit son grabat, et sortit en présence tous, de sorte que tout le peuple était dans l’admiration et rendait gloire à Dieu, en disant : « Jamais nous n’avons rien vu de semblable. »
Appel de Lévi
(Mt 9,9-13; Lc 5,27-32)
13  Jésus sortit de nouveau le long de la mer ; et tout la foule venait à lui, et il les enseignait. 14  En passant, il vit Lévi§, fils d’Alphée, assis au bureau de péage ; il lui dit : « Suis-moi. » Lévi se leva et le suivit.
15  Il arriva que Jésus étant à table dans la maison de cet homme, plusieurs publicains et gens de mauvaise vie se trouvaient à table avec lui et ses disciples, car ils étaient nombreux à le suivre. 16 Les scribes* et les Pharisiens, le voyant manger avec des pécheurs et des publicains, disaient à ses disciples : « D’où vient que votre Maître mange et boit avec des pécheurs et des publicains ? » 17  ntendant cela, Jésus leur dit : « Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades ; je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs. »
Discussion sur le jeûne
(Mt 9,14-15; Lc 5,33-35; Jn 2,1-12; 3,29)
18 Les disciples de Jean et les Pharisiens avaient coutume de jeûner. Ils vinrent le trouver et lui dirent : « Pourquoi, tandis que les disciples de Jean et ceux des Pharisiens pratiquent le jeûne, vos disciples ne jeûnent-ils pas ? » 19  Jésus leur répondit : « Les compagnons de l’époux peuvent-ils jeûner pendant que l’époux est avec eux ? Aussi longtemps qu’ils ont avec eux l’époux, ils ne peuvent pas jeûner. 20 Mais les jours viendront l’époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront en ces jours-là.
L’ancien et le nouveau
(Mt 9,16-17; Lc 5,36-39)
21  Personne ne coud une pièce d’étoffe neuve à un vieux vêtement : autrement la pièce neuve emporte un morceau du vieux, et la déchirure de vient pire. 22  Et personne ne met du vin nouveau dans des outres vieilles : autrement, le vin fait rompre les outres et le vin se répand, et les outres sont perdues. Mais le vin nouveau doit se mettre dans des outres neuves. »
Jésus et le sabbat : les épis égrenés
(Mt 12,1-8; Lc 6,1-5)
23 Il arriva, un jour de sabbat, que Jésus traversait des champs de blé, et ses disciples, tout en s’avançant, se mirent à cueillir des épis. 24 Les Pharisiens lui dirent : « Voyez donc ! Pourquoi font-ils, le jour du sabbat, ce qui n’est pas permis ? » 25 Il leur répondit : « N’avez-vous jamais lu ce que fit David lorsqu’il fut dans le besoin, ayant faim, lui et ceux qui l’accompagnaient : 26  comment il entra dans la maison de Dieu, au temps du grand prêtre Abiathar, et mangea les pains de proposition, qu’il n’est permis de manger qu’aux prêtres seuls, et en donna même à ceux qui étaient avec lui ? » 27 Il leur dit encore : « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non l’homme pour le sabbat ; 28 c’est pourquoi le Fils de l’homme est maître même du sabbat. »
* 2:1 La maison : celle de Pierre. 2:4 Le toit : en Orient, la terrasse. 2:13 La mer de Galilée ou lac de Tibériade. § 2:14 Lévi aussi appelé Matthieu * 2:16 Les scribes appartenaient les uns au parti des Pharisiens (la grande majorité), les autres à celui des Saducéens.