8
Tobias auprès de Sarra
Lorsqu’ils eurent fini de manger et de boire et qu’il sembla être l’heure d’aller se coucher, le jeune homme fut conduit de la salle à manger à la chambre. Tobias se souvint des conseils de Raphaël ; il alla chercher son sac, en sortit le cœur et le foie du poisson et en mit sur l’encens brûlant. L’odeur du poisson affola le démon, qui s’enfuit dans les airs jusqu’en Égypte. Raphaël l’y poursuivit, l’entrava et l’enchaîna aussitôt.* Les parents étaient sortis entre-temps et avaient fermé la porte derrière eux. Tobias se leva du lit et dit à Sarra : « Lève-toi, ma sœur ! Toi et moi, nous devons prier et demander à notre Seigneur de nous accorder sa grâce et sa protection. Elle se leva, et ils commencèrent à prier pour la protection, et voici comment il commença :
« Tu es béni, ô Dieu de nos pères,
et ton Nom est béni pour les siècles des siècles.
Que les cieux te bénissent, toi et toute tes créatures,
pour les siècles des siècles.
C’est toi qui as créé Adam,
toi qui as créé Eve, sa femme,
pour qu’elle soit son aide et son soutien,
et c’est de ces deux-là qu’est née la race humaine.
C’est toi qui as dit :
“Il n’est pas juste que l’homme soit seul ;
faisons-lui une aide semblable à lui ”.
Ainsi, je ne prends pas ma sœur pour un motif de convoitise,
mais je le fais avec un cœur sincère.
Aie pitié d’elle et de moi et
fais-nous vieillir ensemble. » Et ils dirent ensemble : « Amen, Amen ». Alors ils se couchèrent pour la nuit. Mais Ragouël se leva et appela ses serviteurs qui vinrent l’aider à creuser une tombe. 10 Il avait pensé : « Que le ciel fasse qu’il ne meure pas ! Nous serions accablés de ridicule et de honte ». 11 Lorsque la tombe fut prête, Ragouël retourna à la maison, appela sa femme 12 et dit : « Veux-tu envoyer une servante dans la chambre pour voir si Tobias vit encore ? Car s’il est mort, nous pourrons peut-être l’enterrer sans que personne ne le sache ». 13 Ils envoyèrent la servante, allumèrent la lampe, ouvrirent la porte et la servante entra. Elle les trouva endormis l’un et l’autre ; 14 Elle ressortit et murmura : « Il n’est pas mort, tout va bien. » 15 Alors Ragouël bénit le Dieu du ciel en ces termes : « Tu es béni, mon Dieu, de toute bénédiction pure ; que tu sois béni à jamais ! 16 Tu es béni pour m’avoir réjoui. Ce que je craignais n’est pas arrivé, mais tu nous as montré ton infinie miséricorde. 17 Tu es béni pour avoir eu pitié de ce fils unique, de cette fille unique. Accorde-leur, Maître, ta miséricorde et ta protection ; fais-leur vivre leur vie dans le bonheur et la grâce. » 18 Il fit remplir la tombe par ses serviteurs avant l’aube. 19 Il dit à sa femme de faire un four plein de pain ; il alla au troupeau, ramena deux bœufs et quatre moutons et donna l’ordre de les faire cuire ; et les préparatifs commencèrent. 20 Il appela Tobias et lui dit : « Je ne veux pas que tu partes d’ici avant quatorze jours. Tu resteras là où tu es, à manger et à boire, avec moi. Tu rendras ma fille heureuse après toutes ses peines. 21 Après cela, prends la moitié de ce que je possède et ramène-la sans encombre chez ton père. Quand ma femme et moi serons morts, tu auras l’autre moitié. Courage, mon enfant ! Je suis ton père, et Edna est ta mère. Nous sommes tes parents à l’avenir, comme nous sommes ceux de ta sœur. Courage, mon enfant ! »
* 8:3 La Vulg. ajoute : 4 Et Tobie exhorta la jeune fille, en lui disant : « Sara, lève-toi, et prions Dieu aujourd’hui, demain et après-demain ; durant ces trois nuits nous serons unis à Dieu, et, après la troisième nuit, nous vivrons dans notre mariage. 5 Car nous sommes enfants des saints, et nous ne pouvons pas nous unir comme les nations qui ne connaissent pas Dieu. » 6 S’étant donc levés ensemble, tous deux prièrent instamment Dieu de leur accorder la santé. 8:6 Gn 2,18 8:21 La Vulg. ajoute : Et il dit à sa femme d’apprêter un festin et de disposer toutes les choses nécessaires à des voyageurs pour leur entretien. 22 Il fit aussi tuer deux vaches grasses et quatre béliers, pour préparer un repas à tous ses voisins et à tous ses amis. 23 Et Ragouël conjura Tobie de rester chez lui pendant deux semaines.