21
(Lc 5,1-11)
Après cela, Jésus se montra de nouveau à ses disciples sur les bords de la mer de Tibériade : et il se montra ainsi : Simon-Pierre, Thomas appelé Didyme, Nathanaël, qui était de Cana en Galilée, les fils de Zébédée et deux autres de ses disciples, étaient ensemble. Simon-Pierre leur dit : « Je vais pêcher. » Ils lui dirent : « Nous y allons nous aussi avec toi. » Ils sortirent donc et montèrent dans la barque ; mais ils ne prirent rien cette nuit-là. Le matin venu, Jésus se trouva sur le rivage ; mais les disciples ne savaient pas que c’était Jésus. Et Jésus leur dit : « Enfants, n’avez-vous rien à manger ? » — Non, répondirent-ils. Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils le jetèrent ; et ils ne pouvaient plus le tirer à cause de la grande quantité de poissons. Alors le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! » Simon-Pierre, ayant entendu que c’était le Seigneur, mit son vêtement et sa ceinture, car il était nu, et se jeta dans la mer. Les autres disciples vinrent avec la barque (car ils n’étaient éloignés de la terre que d’environ deux cents coudées), en tirant le filet plein de poissons. Quand ils furent descendus à terre, ils virent des charbons allumés, du poisson mis dessus, et du pain. 10  Jésus leur dit : « Apportez de ces poissons que vous venez de prendre. » 11  Simon-Pierre monta dans la barque, et tira à terre le filet qui était plein de cent cinquante-trois grands poissons ; et quoiqu’il y en eût un si grand nombre, le filet ne se rompit pas. 12  Jésus leur dit : « Venez et mangez. » t aucun des disciples n’osait lui demander : « Qui es-tu ? » parce qu’ils savaient que c’était le Seigneur. 13  Jésus s’approcha, et prenant le pain, il leur en donna ; il fit de même du poisson. 14 C’était déjà la troisième fois que Jésus apparaissait à ses disciples, depuis qu’il était ressuscité des morts.
15 Lorsqu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean*, m’aimes-tu plus que ceux-ci ? » Il lui répondit : « Oui, Seigneur, tu sais que j’ai de l’amitié pour toi. » Jésus lui dit : « Pais mes agneaux. » 16 Il lui dit une seconde fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » Pierre lui répondit : « Oui, Seigneur, tu sais bien que j’ai de l’amitié pour toi. » Jésus lui dit : « Pais mes agneaux. » 17 Il lui dit pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, as-tu de l'amitié pour moi ? » Pierre fut contristé de ce que Jésus lui demandait pour la troisième fois : « As-tu de l’amitié pour moi ? » et il lui répondit : « Seigneur, tu connais toutes choses, tu sais bien que j’ai de l’amitié pour toi. » Jésus lui dit : « Pais mes brebis.
18  En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais plus jeune, tu te ceignais toi-même, et tu allais tu voulais ; mais quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et un autre te ceindra, et te mènera tu ne voudras pas. » 19 — Il dit cela, indiquant par quelle mort Pierre devait glorifier Dieu. — Et après avoir ainsi parlé, il ajouta : « Suis-moi. »
20  Pierre, s’étant retourné, vit venir derrière lui, le disciple que Jésus aimait, celui qui, pendant la cène, s’était penché sur son sein, et lui avait dit : « Seigneur, qui est celui qui te trahit ? » 21  Pierre donc, l’ayant vu, dit à Jésus : « Seigneur, et celui-ci que de viendra-t-il ? » 22  Jésus lui dit : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? Toi, suis-moi. » 23  Le bruit courut donc parmi les frères que ce disciple ne mourrait pas. Pourtant Jésus ne lui avait pas dit qu’il ne mourrait pas ; mais : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? »
24  ’est ce même disciple qui rend témoignage de ces choses et qui les a écrites ; et nous savons que son témoignage est vrai.
25  Jésus a fait encore beaucoup d’autres choses ; si on les rapportait en détail, je ne pense pas que le monde entier pût contenir les livres qu’il faudrait écrire.
* 21:15 D'autres manuscrit disent Jonas